Monuments

Monuments

Le Théâtre Royal Néerlandais

Le Théâtre Royal Néerlandais (aujourd’hui La Grande Maison) a été construit à la fin du 19ième siècle selon les plans de l’architecte Edmond De Vigne. Remarquable dans la façade est le tympan, décoré d’une mosaïque multicolore. La scène allégorique représente Apollon et les Muses. Et des statues des plus importantes chambres de rhétorique gantoises de la fin du 19ième siècle ornent les niches. L’intérieur du théâtre est dominé par des motifs de style néo-Renaissance et éclectique.

Sint-Baafsplein 17 - 9000 Gent
Le coître des franciscains

Au milieu du 17ième siècle, la communauté religieuse des soeurs clarisses-urbanistes s’est réfugiée à Gand à cause des circonstances de guerre. Elle a acheté une maison et des terrains voisins entre la « Oude Houtlei », la « Maagdestraat » et la « Holstraat » et y a construit un monastère et une chapelle. En 1783, l’empereur Joseph II a supprimé le monastère. Plus tard, il a été restauré mais en 1796, il a de nouveau été supprimé par l’occupant français et les bâtiments ont alors été vendus à un citoyen qui les a offerts aux clarisses.

Oude Houtlei 124 - 9000 Gent
L'hôpital des Enfants d'Alijn

L’hôpital des Enfants d'Alijn est né suite à une inimitié entre les familles patriciennes Rijm et Alijn. Après l’assassinat lâche de Hendrik en Zeger Alijn, la famille Alijn ne voulait accorder sa grâce à la famille Rijm qu’à condition que ces derniers fondent une maison de Dieu et une chapelle à un endroit offert par les Alijn. L’acte de fondation (1363) stipulait que cet hôpital devait abriter les pauvres et faire tous les travaux de la charité chrétienne.

Kraanlei 65 - 9000 Gent
Hôtel vander Haegen

La maison de maître a été érigée vers 1746 selon les plans de l’architecte gantois David ‘t Kindt. Judocus Clemmen, le premier baron de coton gantois a acheté le bâtiment inachevé en 1771 pour ensuite achever la façade et ériger un entrepôt à l’arrière du bâtiment. Dans ce bâtiment arrière le long de la Lys, il a établi son imprimerie de coton. Bien que les motifs décoratifs de la façade soient caractéristiques du rococo, il y avait déjà des traces du classicisme, telles que le fronton triangulaire et les guirlandes et les couronnes de laurier des balustrades en fer forgé. 

Veldstraat - Gent
Hôtel de Coninck

Dans cet hôtel de maître est établi depuis 1920 le musée des arts décoratifs et du design.
Le bâtiment, dont on suppose qu’il a été conçu en 1755, a été acheté 6 ans plus tard par Ferdinand de Coninck, un riche négociant en lin qui entretenait des relations commerciales intenses avec la Hollande, l’Espagne et les territoires d’outre-mer. Le bâtiment se trouvait tout près des débarcadères du Quai aux Herbes et du Quai au Blé, ce qui le rendait apte au commerce.

Jan Breydelstraat 5 - 9000 Gent
La Grande Boucherie

La Grande Boucherie a été construite entre 1407 et 1419 d’après les plans de Gillis De Suttere. Des boucheries étaient des halles où la vente était centralisée afin de contrôler la fraîcheur et la qualité de la viande. La vente de viande chez soi était interdite. Le long de la façade sud-est de la Grande Boucherie, des triperies ont été ajoutées en 1542-1543. Pour des raisons hygiéniques, les intestins, la graisse des intestins et d’autres résidus d’animaux de boucherie ont été vendus dans ces petits magasins isolés.

 

Groentenmarkt 7 - 9000 Gent
Graslei

A partir du 11ième siècle, la Lys 'tusschen brugghen' (entre les ponts) a connu une activité de port intense. Cet endroit était surtout connu pour l’approvisionnement en blé venant du Comté d’Artois (au nord de la France).
Etant donné que Gand possédait le droit d’entrepôt pour ce qui est du blé, toute l’importation du blé dans le Comté de Flandre devait passer par Gand. Les marchands étaient obligés d’apporter une certaine quantité de leur blé à l’entrepôt. 

graslei
Le Palais de Justice

Le Palais de Justice a été construit entre 1836 et 1846 et s’est inspiré des plans de Louis Roelandt. Il a été construit là où se trouvait le « Recollettenklooster ».
Le bâtiment impressionnant, situé au confluent de la Lys et du Ketelvaart, doit être interprété dans l’esprit de la Renaissance italienne. 

Koophandelsplein 23-24 - 9000 Gent
Le Château de Gérard le Diable

Le Château de Gérard le Diable, un château fort datant du 13ème siècle, doit son nom à son architecte, le chevalier Gheeraert Vilain, surnommé le Diable. La forteresse est restée la propriété de la famille jusqu'en 1328 environ pour par la suite être revendue à la ville de Gand.
Le bâtiment a connu de multiples usages : lieu de séjour pour chevaliers, arsenal d’armes, cloître, école et séminaire épiscopal. En 1623, il est devenu un asile pour aliénés mentaux et un home pour orphelins du sexe masculin. Une autre partie du bâtiment a fait office de prison ou de maison de correction. 

Geraard de Duivelstraat 1 - 9000 Gent
Le cloître des carmes

Le cloître des carmes chaussés, mieux connu sous le nom du Cloître des Caermers, avait un grand impact sur le quartier « Patershol ». Les carmes étaient originaires du Moyen-Orient (et leur nom est emprunté du Mont Carmel en Palestine). Sous la pression de l’Islam, ils se voient obliger de partir pour l’Europe. A partir de 1287, ils emménagent dans le refuge de l’abbaye de Cambron. Il se peut qu’il y ait encore des vestiges dans ce qu’on appelle la Vieille Maison.

Vrouwebroersstraat 6 9000 Gent

Pages