Monuments

Monuments

l'église Sainte-Anne

En 1837, la construction de la première voie ferrée reliant Gand à Malines a été le point de départ du développement du Quartier Sud. Cela a provoqué une croissance démographique spectaculaire.
Ainsi, la paroisse comptait très vite 18.000 âmes ce qui nécessitait la construction d’une nouvelle église en remplacement de la chapelle Sainte-Anne. Cette église a alors été construite au sud de la place Sainte-Anne (qui venait d’être construite) dans l’axe de la Keizer Karelstraat (la rue Charles Quint).

Sint-Annaplein 1 - 9000 Gent
L'ancien bureau de poste

L’ancien bureau de poste a été construit entre 1898 et 1909 selon les plans de Louis Cloquet. La construction a eu lieu à l’endroit où se trouvait un certain nombre de belles maisons anciennes. Le bâtiment affiche un style éclectique où se mêlent les influences néo-gothique et néo-Renaissance.
La façade est abondamment décorée de statues et d’écussons. Ainsi sont intégrées dans cette façade non seulement les statues représentant la Belgique, la Flandre, la Wallonie et les 9 provinces, mais aussi celles des 23 chefs d’Etat européens de l’époque. Et au-dessus de l’entrée principale du Quai au Blé, les rois belges sont représentés. 

Korenmarkt - 9000 Gent
Le Pand

Le nom “Le Pand” ('Het Pand') fait référence au couvent des dominicains qui a été entièrement restauré. Au 13ième siècle, les comtes de Flandre ont offert à l’ordre des dominicains l’hôpital Utenhove (à côté de l’Eglise Saint-Michel) parce qu’il était devenu trop petit. Ce don a donné lieu à plusieurs étapes de construction, la première ayant été entamée en 1240 avec la construction de l’église. Dans la première moitié du 14ième siècle, les pères ont érigé l’aile de la Lys.

Onderbergen 5 - 9000 Gent
OLV Sint-Pieterskerk

En 1629, la première pierre de l’église baroque a été posée d’après les plans de Pieter Huyssens. La nouvelle église a été érigée sur les fondations de l’ancienne abbatiale romane qui avait presque entièrement été détruite lors des troubles religieux à la fin du 16ième siècle. En 1722, les travaux étaient terminés.

 

Sint-Pietersplein - 9000 Gent
Minardschouwburg

En 1847, l’architecte Louis Minard a construit à ses frais une salle de spectacle jouant des pièces en néerlandais, et cela en réaction au théâtre et à l’opéra français. La façade récemment restaurée est un bel exemple de l’architecture classique tardive. La façade en plâtre et peinte est mis en évidence au niveau du rez-de-chaussée par de hautes fenêtres sous forme d’arc cintré avec des surfaces entre l’arc et la corde magnifiquement décorées.

Walpoortstraat 15 - 9000 Gent
Halle aux draps

Au Moyen âge le commerce de la laine et du drap se déroulait à la Halle aux draps à Gand, qui en était un des centres les plus importants. Tous les draps, fabriqués dans un mille autour de la ville, devaient y être apportés et les tissus y étaient estimés et évalués par trois responsables de la halle pour ensuite être vendus sur place. 

Botermarkt 17 - 9000 Gent
Korenlei

A partir du 11ième siècle, la Lys 'tusschen brugghen' (entre les ponts) a connu une activité de port intense. Cet endroit était surtout connu pour l’approvisionnement en blé venant du Comté d’Artois (au nord de la France).
Etant donné que Gand possédait le droit d’entrepôt pour ce qui est du blé, toute l’importation du blé dans le Comté de Flandre devait passer par Gand. Les marchands étaient obligés d’apporter une certaine quantité de leur blé à l’entrepôt et ce n’est qu’au bout de 2 semaines que le propriétaire pouvait vendre cette quantité sur le marché gantois. Plusieurs maisons témoignent de ces activités et reflètent la croissance des artisanats et des commerces gantois.
Au cours du 18ième et du 19ième siècle, la plupart des maisons ont été rénovées ou adaptées et ont ainsi perdu leur caractère originel. En raison de l’exposition universelle de 1913, les immeubles historiques ont été minutieusement restaurés, en négligeant parfois leur authenticité.
Pour le réaménagement du Quai aux Herbes et du Quai au Blé, la ville de Gand et le département Escaut Supérieur (Bovenschelde) – Adm. Voies Navigables (Waterwegen) et Marine (Zeewezen) ont reçu en 2003 le “Prix Edificateur 2003”. Le projet cadre dans un programme complet pour la revalorisation des voies d’eau gantoises, dans le plan de mobilité “Gand Centre-ville” et dans le réaménagement correspondant de la « Cuve » (de Kuip) de Gand.

Korenlei
Le Corps de Garde

En 1738, les échevins gantois ont donné l’ordre de construire une résidence pour les troupes impériales de l’Impératrice Marie-Thérèse. Le “Corps de Garde” a été construit par le grand architecte David 't Kindt. Cet immeuble est l’un des exemples les plus précieux de l’architecture rococo à Gand. Il se caractérise par une partie centrale fortement accentuée avec une saillie qui est couronnée par une mansarde en forme de coupole. Le fronton est décoré d’une figure féminine qui se trouve à côté d’un canon et de quelques boulets de canon, qui renvoient à l’ancienne fonction militaire du bâtiment. 

Kouter 29 - 9000 Gent
Gravensteen

De résidence des comtes devenue filature de coton, de petite forteresse aux bâtiments de bois devenue château fort imposant, de symbole de puissance devenu site d’attraction majeur, le Château des Comtes a connu une histoire mouvementée qui a connu des périodes de construction, de déclin et de revalorisation. Ce récit passionnant est raconté en six chapitres; les fouilles les plus récentes sont brièvement commentées dans "Fouiller dans le passé".

L'Opéra Royal

A l’endroit même où se trouvait jadis le théâtre de la gilde Saint-Sébastien, l’architecte de ville Louis Roelandt a construit entre 1837 et 1840 le Grand Théâtre (l’actuel Opéra Royal). Ce Grand Théâtre était le lieu de prédilection de la bourgeoisie gantoise au 19ième siècle.

Schouwburgstraat 3 - 9000 Gent

Pages